Pourquoi opter pour des compléments alimentaires naturels ?

Prendre un complément alimentaire, ce n’est seulement pas un effet de mode. Ils sont utilisés à des fins biens définis. Selon la nature de la chaîne de fabrication et/ou la composition, ils peuvent être soit naturels soit synthétiques, soit semi-synthétiques. Et entre ces alternatives, les diététiciens recommandent toujours les naturels.

Opter pour le naturel, c’est écarter les dangers

Un complément alimentaire naturel est élaboré à base d’une ou des plantes notamment médicinales; et qui dit plantes médicinales dit vertus médicinales. Un extrait de griffe du diable est conseillé dans le traitement des douleurs rhumatismales, comme l’hibiscus pour un effet diurétique. Exempte de composés chimiques, une telle denrée est reconnue « safe ». Autrement dit, en prenant des suppléments alimentaires synthétiques ou semi-synthétiques, dont certains anabolisants chimiques, le consommateur court un grand risque d’effets immédiats ou cumulatifs : allergie, nausée, cancer, insuffisance rénale, accident cardiovasculaire (AVC)… En effet, certains de ces éléments chimiques ne sont pas métabolisables et forment donc un « non-soi » dans l’organisme. En ce qui concerne l’efficacité, les flores, si les tradi-praticiens les emploient pour guérir un patient, c’est parce que leur efficacité est assurée si elles sont bien choisies et si aucune overdose n’est administrée. Il en est donc de même pour les plantes transformées (les compléments alimentaires).

Qu’en est-il de la dose ?

La posologie d’un complément alimentaire, en tant qu’alicament, doit être mentionnée dans la notice, l’étiquette ou la fiche produit. Ces doses devraient être respectées d’abord pour l’efficacité du traitement, puis pour se tenir hors d’éventuels dangers relatifs à une overdose (tout excès est néfaste !). En effet, les propriétés thérapeutiques, nutritionnelles et diététiques d’une telle denrée résultent de la présence des nutriments et surtout des métabolites secondaires que les matières premières (plantes) contiennent. À une quantité inférieure à la dose journalière admissible (DJA), celle qui est indiquée sur le mode d’emploi dudit produit, ces composés sont inoffensifs et bénéfiques. Mais au-delà de ces doses, ils peuvent provoquer des infections plus ou moins bénignes. Dans ce cas, ils sont qualifiés de facteurs anti-nutritionnels. Mais rassurez-vous, tout est déjà indiqué, prenez le naturel à bon escient et récoltez les fruits de votre régime. Que du bonheur.

Utilisez le Macérât arnica pour les douleurs musculaires

L’arnica est une fleur constitue dans les montagnes françaises et en Europe. C’est une plante de la génération des astéracées, qui se situe seulement en montagne. Elle est courue par la communauté européenne entière, et est aussi médiatisée via l’appellation de Tabac des savoyards, tellement elle est prisée. On fait de l’huile végétale d’arnica depuis la macération de ses fleurs dans de l’huile de tournesol.

 L’arnica et ses propriétés

Le macérât huileux d’Arnica doit sa star dans son performance à lutter l’introduction des hématomes, ecchymoses et autres œdèmes après un peu ou une contusion. Elles s’opposent à l’accumulation d’hémoglobine dans les tissus, il soulage aussi la douleur avec ses bienfaits anti-inflammatoires. Pour la également motivation, il est aussi rudement performant face aux douleurs articulaires et rhumatismales. Il met en garde les contractions musculaires auparavant une séance de sport et soutient à la récupération et à l’absence des courbatures. Ses caractéristiques circulatoires encourage le trafic du sang et soulage les cuisses imposantes, les varices et les phlébites superficielles. Il soutient à récupérer une agréable mine lors de pâleur associé à un afflux d’hémoglobine trop médiocre. Ses bienfaits anti-oxydantes freinent le vieillissement cutané et protègent l’élasticité de la peau. Un macérât de base à incorporer dans l’ensemble des trousses à pharmacie.

Quelques contre-indication de l’arnica

Il est vigoureusement conseillé d’exploiter l’arnica par voie externe strictement. Lors de douche de cavité buccale, mieux éviter d’avaler le remède. L’emploi de l’arnica n’est pas recommandé aux célibataires allergiques aux plantes de la dynastie des astéracées comme les marguerites ou les pissenlits. Le chemin oral est contre-indiqué aux filles hauts parleurs. Il est recommandé aux filles qui allaitent de ne pas appliquer l’arnica à proximité des mamelons.

arnica

L’harpagophytum un excellent anti-inflammatoire

harpagophytumL’harpagophytum à l’état grossier par ses feuilles charnues, crantées et lobées. Pendant la saison printanière, ses fleurs teintent les dunes du continent africain austral d’une couleur chatoyante, qui vont du rouge au violet, en passé par un ton violacé. Telles des saxophones de 5 lobes, leurs corolles tubulaires évasées et tombantes sont admirables. Ses fruits sont les personnes qui lui ont valu son surnom de « Griffe du Diable ». Ligneux, ils sont pourvus d’excroissances recourbées et acérées, indiquant à nouveau bizarrement l’apparence d’harpons miniaturisés. Mais ce ne sont pas tant ses particularités esthétiques qui font la célébrité de ce végétal incroyable. L’harpagophytum est une herbacée aux tailles quasi exagérées. En effet, les gaules de ce végétal vivace rampant ont la faculté de simplement dépasser les 1.5m de long. Ses racines, pour leurs parts, pèsent entre 500g et 1,5kg. Il s’agit donc d’un des tubercules les plus titanesques que connaissent les départements désertiques du continent africain. Parce que l’harpagophytum se plaît notamment dans les zones les plus arides. S’il y survit, c’est aussi en raison de ces racines bulbeuses qui lui servent de magasin de stockage de nutriments et de réserve d’eau. Pendant la sècheresse la plus rude, la plante réussit à se subvenir aux besoins convenablement tant ses racines ont la liberté de se développer aisément jusqu’à 2m de profondeur. Et ce sont principalement ces racines fraîches tubérisées (constituant 90% de le poids totale de la plante), se ramifiant à partir d’une racine primaire qui sont les parties les plus convoitées de la plante. Sous un soleil écrasant, vous conviendrez que la récolte n’a rien de simple. Les tubercules seront, préalablement, déracinés du sol avec énormément de détail et notamment de force, à une profondeur minimum de 50cm. C’est sans doute de même une des causes pour lesquelles l’harpagophytum est devenu un bien suffisamment cher !

Les bienfaits de l’harpagophytum

Les bienfaits de l’harpagophytum sur la mobilité et le confort articulaire continuent de faire leurs indices. En effet, au minimum trois tentatives cliniques menés depuis quelques temps sur 261 sujets de même qu’un essai sans placebo fait sur 259 personnes pendant deux mois sont au bénéfice de la Griffe du Diable. Des analyses cliniques conduites en 1971 et 1972 par le Toubib allemand Schmidt sur 110 souffrants de la polyarthrite et celle pilotée par le Médecin Belam sur 120 sujets de l’arthrose ont autant démontré que les individus victimes d’articulations sensibles ont pu dénicher dans les tubercules de ce végétal un médicament utile. Et justement, leur fondamental fondement actif, l’harpagoside isolé par les Enseignants Tunmann et Lux de la Possibilité de Pharmacie de Wurzburg chez les allemands, agit en tant qu’anti-inflammatoire d’après, notamment, des analyses conduites simultanément par les scientifiques García D, Fernández A, Sáenz T, Ahumada C. Diffusées en milieu d’année 1996. D’où l’intervention favorable de la griffe du Diable dans le traitement de l’arthrose, des rhumatismes, de l’arthrite, de la lombalgie et différents douleurs articulaires et musculaires. Combinée avec différents molécules à l’instar du bêta-sitosterol, de l’actéoside, de l’acide cinnamique et de l’acide caféique, une analyse pilotée par Marie-Claire Lanhers & al. Explique que cette substance a des effets analgésiques et anti-inflammatoires en valeur par les athlètes, victimes de tendinites et foulures.

commander-harpagophytum

Solution pour les douleurs articulaires la crème d’argile verte

L’argile est une roche tendre dont la couleur est fonction des pigments qu’elle contient. Le cajeput est une plante poussant à l’état sauvage en Extrême-Orient, en Indonésie et en Australie. Le camphre est issu du camphrier, plante originaire de l’Asie. C’est un arbre de taille comprise entre 15 et 25 m de haut. La menthe poivrée est une plante herbacée de la famille des Lamiacées. Cette plante vivace pousse dans les fossés, marécages et prairies humides. Le wintergreen, aussi appelé gaulthérie, est originaire de Chine. C’est un petit arbuste à feuilles persistantes. L’harpagophytum est une plante des régions désertiques du Sud Est de l’Afrique, du désert de Kalahari et des steppes de Namibie. Le Thym rouge est un petit arbrisseau de 30cm de hauteur. Il est originaire du bassin méditerranéen et pousse en plein soleil. La Prèle pousse en Europe, en Afrique du Nord, en Amérique et au nord de l’Asie. Elle affectionne particulièrement le bord des routes. La glucosamine est fabriquée par l’organisme à partir du glucose et de la glutamine, un acide aminé. Elle est habituellement extraite de la carapace de crustacés (crabes, crevettes…). Le romarin est un arbuste d’origine méditerranéenne qui fleurit et prospère en plein soleil. La chondroïtine fait partie de la famille des glycosaminoglycanes, composés chimiques qui assurent la structure et l’élasticité d’une grande partie de nos cartilages, peau, tendons… Elle est particulièrement abondante dans le cartilage des articulations ou elle entre dans la composition des substances qui permettent aux cartilages d’absorber les chocs. Elle peut être produite à partir du cartilage de trachée de bovin ou du cartilage des requins et poissons.

Composition de la crème anti-douleur

  • Argile verte
  • silicium
  • HE de cajeput
  • HE de camphre
  • HE de menthe poivrée
  • HE de wintergreen
  • extrait d’harpagophytum
  • HE de thym rouge
  • Extrait de prèle
  • Glucosamine sulfate
  • HE de romarin
  • Chondroïtine sulfate

Informations sur l’argile verte

L’argile verte est un secret pour les experts tant ses caractéristiques sont multiples ! En couvre ou en cataplasme, l’argile verte, est un article miracle afin d’apaiser les douleurs et courbatures, Les bénéfices de l’argile verte ne se comptabilisent plus. En soin de beauté : blanchir les dents, supprimer les touches sur la face de votre visage ou le corps, perfectionner l’efficacité de la peau ou des cheveux: les bienfaits de l’argile verte sont immenses. Suivez nos recommandations pour pas mal se servir l’argile verte pour votre beauté et votre santé.

creme-argile-verte

le collagène marin pour les articulations

Le collagène est une glycoprotéine fibreuse présente dans toutes les structures du corps : peau, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs. Il assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus mais sa quantité diminue avec l’âge. Son usage est fréquent depuis longtemps en Asie, où les solutions de collagène sont absorbées par des millions de personnes. Il permet une bonne élasticité de la peau et possède une action sur le développement cellulaire et sur la régénération tissulaire. Une étude a montré que la présence de collagène extracellulaire augmente la biosynthèse et la sécrétion de collagène de type II de façon dose-dépendante, suggérant qu’une supplémentation en collagène puisse avoir un effet sur la régulation du renouvellement du collagène.
De plus, le collagène participe activement à la construction ou reconstruction du cartilage (celui-ci est composé à 67% de collagène). Il est ainsi idéal pour soigner les rhumatismes ou douleurs associées. Le collagène n’est pas présent dans notre alimentation, d’où l’intérêt de l’apporter en surplus à notre organisme (surtout que celui-ci diminue de manière significative avec l’âge, le stress, le tabac, la pollution….).

Le collagène marin riche en vitamine C

La vitamine C est l’antioxydant le plus abondant dans la peau. Elle est particulièrement importante pour la réparation des lésions causées par les radicaux libres et les empêcher d’accélérer le processus de vieillissement. Elle est également nécessaire à la synthèse du collagène qui diminue de façon importante avec le vieillissement. Des études sur cultures cellulaires humaines ont montré que la vitamine C multiplie par plus de cinq la synthèse du collagène.

Le collagène soulage l’arthrose chez les adultes

Chez l’adulte, le cartilage ne se régénère pas certainement s’il subit des dommages, d’où l’atout d’une marchandise tel que le collagène marin qui reste un remède parfaite contre la détérioration des articulations due à l’âge. Le collagène marin est ainsi un soin anti-âge, utile contre l’arthrose et plus encore pathologie ostéo-articulaires. De manière plus générale, le collagène marin a une action favorable sur l’ensemble des tissus conjonctifs. Les bénéfices d’une cure de collagène marin se ressentent ainsi aussi sur l’esthétique de la peau et également sur le bien être des yeux.

collagene marin gelules

Le cartilage de requin un vrai anti-inflammatoires

Le Cartilage de requin est composé de deux composants essentiels qui jouent une particularité nécessaire dans l’aisance articulaire (La Glucosamine et la Chondroïtine). La glucosamine s’intègre dans la génération des polysaccharides, elle est important à l’édifice des membranes cellulaires. Il est question ici d’une substance certainement dévoile dans les articulations qui sert à privilégier la régénération du cartilage, qui vient à louper à l’avenir. La glucosamine agit dans l’apprentissage des étendues articulaires, les tendons, les ligaments, le liquide synovial, la peau, les os, les ongles, les valaperçules cardiaques, les vaisseaux sanguins. Son duo de nouvelles décennies de recherches dans ce secteur ont démontré les conséquences positives de la Glucosamine dans le apaisement des douleurs articulaires. C’est le cas au milieu de quelques, d’une analyse portugaise qui a démontré que 96% d’êtres humains affligées par l’arthrose ont vu une baisse de leurs souffrances articulaires après la consommation de Glucasamine. Elle baisse incroyablement la dégradation du cartilage et fait progresser le pas mal être, d’après une analyse secondaire nouvelle. Son absorption n’engendre pas un seul souci en supplément, sa situation dans le cartilage de requin est un signe de confiance.

Soulager l’arthrose avec le cartilage de requin

La chondroïtine contenu dans le cartilage de requin a fait l’objet de plusieurs méta-analyses et synthèses concluant à son efficacité pour soulager les symptômes de l’arthrose légère à modérée. D’autres essais cliniques à long terme ont également montré qu’en plus de ses effets sur les symptômes, il peut contribuer à freiner l’évolution de la maladie, sans avoir les effets secondaires indésirables des anti-inflammatoires non stéroïdiens. De plus, sa richesse en calcium permettra de prévenir les pertes osseuses qui surviennent généralement chez les personnes âgées ou au moment de la ménopause.

Informations sur la Chondroïtine et glucosamine

Premièrement, la Chondroitine et la glucosamine sont nécessaires à la conception du cartilage. Ces deux composants sont certainement présents dans notre corps, ils sont présents dans la peau, les vaisseaux et les os. La baisse de sa situation dans le corps amène à la dégradation du cartilage, qui provoque après arthrose, rhumatisme et arthrite. Le style particulier de la Chondroïtine dans le cartilage de squale (requin) soutient à aider l’ossature et à conserver les articulations en forme. Par ses caractéristiques nutritionnelles, la Chondroïtine est considérée comme une «matière première» pour les articulations, les tissus conjonctifs et les personnages lubrifiants. Une multitude de recherches experts ont été conduites sur les fonctionnalités de la Chondroïtine et de la glucosamine prisent oralement par des personnes dévoilant des douleurs articulaires dans différents membres (hanches, articulations des doigts, genou, colonne vertébrale …). La majorité de ces observations ont établie des roi probants : une baisse des signes avant-coureurs et des états inflammatoires. Un avantage supplémentaire du cartilage de squale à ne pas perdre de vue est qu’il comprend du phosphore et du calcium qui va aider la lubrification articulaire. Pendant les années 60, le cartilage de squale était moins que rien célèbre, on se servait donc du cartilage de bœuf, mais de nombreuses analyses après ont démontré la domination incontestable du cartilage de requin. L’utilité d’ingérer du cartilage de squale à été validé par certains examens qui montraient que le squale est un animal à la pureté rare avec son incroyable constitution et à sa agréable alimentation.

Conclusion sur le cartilage de requin

De nombreuses analyses ont été faites, et bien que la majorité on rapporté des effets positifs de l’emploi d’extrait de cartilage de squale dans le traitement de plusieurs cancers, pas beaucoup de roi ont fait l’objet de insertions dans les revues médicales et il y a encore une haute polémique sur le thème, dans les milieux médicaux.

cartilage-de-requin

Le baume du chinois (le baume du tigre)

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le camphre est un composé aromatique solide issu du camphrier. Il est récupéré par distillation de morceaux de racines, de tiges ou d’écorces de camphrier. Le camphre est blanc, volatil, d’odeur vive. L’eucalyptus est originaire d’Australie. Le genre eucalyptus possède plus de 500 espèces allant du simple arbuste à de très grands arbres. Plusieurs espèces arborescentes sont depuis longtemps cultivées dans le bassin méditerranéen et dans toutes les régions subtropicales, tant en Orient qu’en Occident. Le romarin est une plante vivace originaire des maquis, garrigues et rocailles du bassin méditerranéen. Elle est aujourd’hui répandue un peu partout sous les climats tempérés avec des hivers doux. Elle aime le soleil mais ne supporte que modérément la sécheresse. Le cajeput est une plante poussant à l’état sauvage en Extrême-Orient, en Indonésie et en Australie. Le menthol est un composé organique obtenu par extraction à partir de l’huile essentielle de menthe poivrée ou d’autres huiles essentielles de menthe. A température ambiante, il se trouve sous forme solide, d’une couleur d’un blanc cireux. Il fond si on augmente légèrement la température. La menthe poivrée est une plante herbacée originaire du Moyen-Orient. Elle résulte d’une hybridation entre la menthe aquatique et la menthe verte. On la cultive en Europe, en Asie, en Afrique du nord et en Amérique du nord. Elle aime les endroits ensoleillés et les sols drainés, frais et fertiles. Le cannelier de Ceylan est un arbre originaire du Sri Lanka, pouvant atteindre les 10 à 15 mètres de hauteur. L’écorce, dont on extrait l’huile essentielle, est récoltée à la saison des pluies. Originaire d’Asie, le gingembre est une plante vivace tropicale cultivée de nos jours sous tous les climats tropicaux. Dès le début du XVIème siècle, les Espagnols implantèrent le gingembre dans les caraïbes et le cultivèrent intensivement afin d’alimenter les marchés européens. Encore de nos jours, la Jamaïque compte parmi les principaux producteurs mondiaux, après l’Inde et la Chine. Le giroflier est un arbre à feuilles persistantes originaire de l’ile de Ternate dans les Moluques. On le cultive aujourd’hui à Zanzibar, à Madagascar et en Indonésie. Le thym est un sous-arbrisseau vivace, touffu et très aromatique de 7 à 30 cm de hauteur, d’un aspect grisâtre ou vert grisâtre poussant dans les garigues. L’Ylang est un arbre originaire d’Asie du sud-est. La plante a été introduite dans l’archipel des Comores qui est aujourd’hui devenu le premier producteur mondial d’Ylang et en exporte chaque année 60 tonnes.

Composition du baume du chinois

  • Vaseline
  • cire d’abeille
  • camphre
  • HE d’Eucalyptus globulus
  • HE de romarin
  • HE cajeput
  • menthol
  • HE de menthe poivrée
  • HE de cannelle
  • HE de gingembre
  • HE de girofle
  • HE de thym
  • HE d’Ylang

Découvrir le baume du chinois en boutique

baumeduchinois[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]